AVENTURES DANS L'ARCTIQUE (SUITE)
RogerRunner13

Sa fiche

AVENTURES DANS L'ARCTIQUE (SUITE)

Par RogerRunner13 - 18-09-2011 10:06:29 - 2 commentaires

         

BIENVENUE DANS L'ARCTIQUE......

Nous voilà donc comme des naufragés, à l'abandon sur cette côte inhospitalière. La nuit, enfin je dis la nuit, mais comment qualifié cette période qui chez nous est nocturne, alors qu'ici il fait jour. Dans notre langue nous n'avons pas de mot pour cela. Je ne sais si les Scandinaves en ont ; les Inuits probablement. Enfin quoi qui l'en soit cette nouvelle nuit, même si à cause du temps couvert il fait un peu moins jour, fût à nouveau très éprouvante. Le lendemain matin le vent cesse enfin, le temps est toujours couvert. Nous avons un furieux besoin de nous dégourdir les jambes. Notre accompagnateur refuse que nous partions sans lui et son fusil à cause des ours et il ne veut pas prendre de risque de nous emmener en balade, car la météo est toujours très pessimiste. Très frustrant d'être entouré de si beau paysage et de ne pouvoir en profiter. Dans la journée les nuages s'effilochent légèrement laissant filtrer quelques pâles rayons de soleil. Avec le frangin nous arpentons la grève et observons le ballet incessant des sternes qui viennent pêcher près du rivage et passons le restant du temps dans la tente mess mess à bavarder et à rire des plaisanteries de chacun, le meilleur des remèdes contre l'angoisse.

Aventure dans l'arctique (suite)

Aventure dans l'arctique (suite)

Aventure dans l'arctique (suite)

Dans la soirée notre voilier est de retour, le camp est rapidement levé et nous préparons notre départ. De nouveau avec notre minuscule embarcation il est nécessaire faire de nombreux aller-retour entre le rivage et le bateau. La chose est rendue délicate par le fait que le bateau ne peut pas se mettre à l'ancre et va devoir décrire des cercles autour de sa position, une véritable partie de plaisir s'engage alors, très difficile d'approcher la petite embarcation de la coller à un bateau en mouvement afin que chacun de nous (un skipper et un passager, plus trois sacs par voyage) puisse attraper l'échelle de coupée et se hisser sur le pont. Plus facile à dire qu'à faire. J'admire quand même la dextérité de nos skippers, quoiqu'ils nous avoueront plus tard avoir eu très peur et pris de gros risques.

Aventure dans l'arctique (suite)

Enfin viens mon tour, bon ! pas de chance en nous approchant du bateau , un sac tombe à l'eau, je tente de le récupérer et tout d'un coup le skipper me lance « lâche ce putain de sac sinon nous allons chavirer » en effet la perte du sac à déséquilibrer la frêle embarcation. Bon qu'il fasse ça vie de sac. Je suis tétanisé, première tentative pour attraper l'échelle et hop ! c'est loupé je l'attrape, mais trop bas, et elle vient vers moi, car fixer uniquement par le haut, putain de merde...... Deuxième tentative j'attrape cette fois un échelon placé beaucoup plus haut et tire de toutes mes forces alors que de paires de bras me hissent sur le bateau, ouf ! ça y est me voilà sur le pont. Je me voyais mal faire un bain forcé, et ce malgré que nous soyons équipés de gilets de sauvetage, l'eau à ces latitudes doit être à peine positive et les chances de survie sont minces en cas d'immersion (15min dans une eau à 0°). Enfin tout le monde est à bord, même le sac....... et en route pour Longyearbyen.

Aventure dans l'arctique (suite)

J'ai du mal à comprendre pourquoi, malgré le vent nous ne naviguons pas à voile, nous utilisons ce putain de moteur qui pue le gas-oil et comme la mer est mauvaise le bateau gite et tangue tant qu'il peut. Plusieurs de mes compagnons sont déjà malades, moi-même je ne me sens pas très bien et fais la connaissance du mal de mer, détestable comme sensation....... Je vais me réfugier sur le pont ou il fait certes froid, mais au moins les symptômes s'atténuent. Le bateau n'est pas conçu pour un groupe comme le nôtre, nous sommes une douzaine avec les deux membres d'équipage et il n'y a que 6 couchettes déjà occupées par les plus malades. À tour de rôle nous dormons sur les banquettes de part et d'autre de la table repas. Enfin dormir c'est vite dit, car malgré le manque de sommeil et la fatigue accumulée depuis plusieurs jours il m'est quasiment impossible de fermer l'oeil en plus j'ai froid, j'ai les pieds trempés , enfin que du bonheur quoi...... 12 heures après ou plus je ne sais plus, j'ai perdu la notion du temps, nous voilà de retour au port de la la capitale. Nous passerons la nuit suivante à l'auberge de jeunesse, aaaahhhh.......... une bonne douche chaude et un bon lit, mais toutes ces péripéties se bousculent dans ma tête et si je n'ai pas eu peur sur le moment je ressasse sans arrêt ces évènements et je ne m'endormirai épuisé que fort tard.......

 

A SUIVRE .......

Billet précédent: AVENTURES DANS L'ARCTIQUE
Billet suivant: LA CABANE DE L'OURS

2 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 18-09-2011 à 18:37:54

Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à aller au nord en ce moment !

Vous voulez que je vous raconte mon périple nordique chez les Ch'tis ?

Commentaire de foxdiver posté le 18-09-2011 à 20:02:33

Fichtre, les aventures dans des kikous brothers...on se croirait dans Pécheurs d'Islande... humm une eau à 0°C ca doit promettre au niveau plongée ;-))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.04 - 138060 visites