AVENTURES DANS L'ARCTIQUE
RogerRunner13

Sa fiche

AVENTURES DANS L'ARCTIQUE

Par RogerRunner13 - 12-09-2011 11:45:58 - 5 commentaires

         

SPITZBERG ETE 1994

BIENVENUE DANS L'ARCTIQUE.......

Voilà quelques années j'ai une l'occasion de faire un séjour randonnée au Spitzberg. Situé entre 74° et 81° de latitude nord, le Spitzberg qui fait partie de l'archipel du Svalbard est à peu près à mi-chemin entre le cap Nord et le pôle Nord. Cette terre arctique est recouverte de glace à 60%, le plus long front glaciaire atteignant 200km. C'était un vieux rêve que de pouvoir fouler ces terres perdues bien au-delà du cercle polaire. Pensez un peu l'arctique, des glaciers gigantesques, une nature sauvage dans toute sa splendide rudesse, un climat capricieux, des mammifères marins, des rennes, des ours polaires, des oiseaux par milliers, réminiscence aussi de mes lectures de jeunesse. Bon pas question que j'y aille en hiver, trop froid, mais c'est en été lorsque le soleil ne se couche jamais que j'ai découvert cette île du bout...... du bout de la terre.......

Nous étions un petit groupe et devions embarquer à bord d'un petit voilier. Départ de la capitale, Longyearbyen, direction un petit fjord au nord-ouest de l'Isfjord pour y faire quelques balades, observer la faune et randonner sur les magnifiques glaciers environnants . Après une journée à attendre que les énormes glaçons qui envahissaient le port veuillent bien nous laisser un passage et nous voilà parti. Ce ne fût d'ailleurs pas facile à notre navigateur de trouver un chenal, car les blocs de glace sont suffisamment gros pour qu'en cas de choc le bateau soit sévèrement endommagé. Le temps est magnifique, la traversée sera longue, car il n'y pas de vent et le voilier utilise son moteur, se qui va nous demander 12heures de navigation. La lumière est exceptionnelle, une légère brume laiteuse flotte au-dessus des flots tranquilles, à l'horizon des montagnes aux teintes pastel se rapprochent lentement, le spectacle est magique avec ces glaces flottantes ou viennent se poser de nombreuses espèces d'oiseaux de mer. Il fait quand même assez froid en pleine mer, mais malgré cela je reste sur le pont et ne me lasse pas de ce calme et de cette sérénité.

aventure dans l'arctique

La manoeuvre est délicate avec tous ces blocs de glace

aventure dans l'arctique

En soirée nous approchons enfin de notre destination. Nous débarquons sans problème tout notre matériel à l'aide d'une minuscule embarcation de secours et il nous faudra plusieurs aller-retour entre le bateau et le rivage pour y parvenir. Le paysage est majestueux, une immense langue glacière barre le fond du fjord. Il est déjà tard et les ombres s'allongent, le silence est total à part le cri des oiseaux. Après avoir monté le camp et pris notre repas du soir, notre accompagnateur nous donne les consignes de sécurité concernant la présence éventuelle d'ours blanc et hop !! au dodo, enfin facile à dire, impossible de m'endormir tant les images de la journée tournent en boucle dans mon cerveau, en plus il fait grand jour, je regarde ma montre et il est 3heures du matin.....

aventure dans l'arctique

Notre petit voilier

Après le petit déjeuner première randonnée vers une falaise ou nichent des mouettes tridactyles, nous longeons tranquillement le rivage est au bout de quelques heures nous arrivons au pied de la falaise et commençons l'ascension de celle-ci par un passage facile. Nous évitons de trop nous rapprocher des nids pour ne pas déranger les oiseaux dont les petits n'ont que quelques semaines. Puis rassasié par temps de beauté retour vers le camp. Brusquement, alors qu'il faisait très beau, le temps se gatte, le ciel se charge de nuages noirs et menaçants, il commence à tomber une pluie fine et glaciale, en même temps que se lève un fort vent qui souffle en bourrasque. Nous hâtons le pas et arrivons au camp dans l'après-midi. Le temps se dégrade rapidement le ciel s'obscurcit de plus en plus et dans la soirée les choses empirent encore, un véritable déluge, alors que les bourrasques se changent en tempête. Les eaux du fjord jusqu'alors si calmes, présentent désormais un aspect inquiétant, nos skippers nous avertissent qu'en raison de la présence de hauts-fonds ils vont devoir nous laisser là et repartir vers la capitale, car la météo annonce de forts coups de vent pour les heures qui viennent.....

aventure dans l'arctique

Nous passons une nuit de cauchemar, la pluie et le vent n'ont de cesse d'essayer de mettre à bas nos petites tentes. D'origine scandinave elles sont heureusement fort bien conçues, mais malgré cela les toiles claquent de façon inquiétante, nous avions quand même pris la précaution de renforcer les fixations à l'aide de gros blocs de pierre pour que les attaches ne s'arrachent pas, et de creuser des rigoles pour éviter que l'eau nous envahisse. Les tentes ploient, mais les arceaux ne céderont pas. La nuit est longue et cela va durer ainsi toute la journée du lendemain, même pas la peine de sortir, nous devrons nous contenter de quelques barres de céréales en guise de repas, car la tente mess, elle, à vue sont mat central se briser. La violence du vent nous empêchera de la réparer. Par chance il ne rentre pas d'eau dans notre petit espace de vie, ce sont des tentes pour deux et je partage la mienne avec mon frère, nous avons l'impression d'être seul au monde dans ce minuscule espace cerné par des forces hostiles. Les hurlements du vent conjugué au bruit de la pluie font que l'on n’entend pas ce qui se passe à l'extérieur, chacun reste dans sa petite bulle. Peu même pas sortir pour pisser, je fais ça en ouvrant légèrement la fermeture de la tente....... le confort de notre habituel quotidien est loin, alors autant essayer de garder les vêtements secs. Nous passerons ainsi presque 24h00, allonger dans nos tentes à attendre, plutôt flippant.......

En fin d'après-midi, la pluie cesse, le vent se calme un peu et nous en profitons pour remettre en état notre tente mess afin de pouvoir prendre un repas chaud, qu'il agréable aussi de pouvoir se dégourdir les jambes. Ce n'est qu'une réparation de fortune et pour que la tente tienne debout il faut en permanence deux personnes pour maintenir le mat en place, à cause des assauts du vent. Même ainsi cela fait du bien de retrouver un peu de chaleur humaine. Notre accompagnateur en profite pour joindre par téléphone satellites l'organisation afin de connaître les prévisions météo, elles ne son guère encourageante et mauvaise nouvelle le voilier ne pourra pas venir nous récupérer. Nous devons patienter, combien de temps ? Nous n'en savons rien. Bon pas grave nous avons de la nourriture pour plusieurs jours, nous profitons donc de cette accalmie pour remettre en état certaines tentes qui n'ont pas aussi bien résisté que la notre et remettre un peu d'ordre dans le campement. Mais d'autres mésaventures nous attendent.......

A SUIVRE...........

Billet précédent: AVANT QUE L'OUBLI
Billet suivant: AVENTURES DANS L'ARCTIQUE (SUITE)

5 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 12-09-2011 à 14:52:48

hé, décidément, un coup de froid sur les blogs!! avec epytafe en laponie, tu nous conduis au spitzberg!
Quelles aventures... à suivre!

Commentaire de Epytafe posté le 12-09-2011 à 15:04:07

Mmmmmmmmm... J'ai pas encore lu, mais je me réserve pour ce soir, je sens que ça va me faire envie.....

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-09-2011 à 18:15:14

Yes, y'en avait marre du beau temps ! Continue !

Commentaire de TomTrailRunner posté le 14-09-2011 à 21:13:51

un vent de fraicheur quoi :)

Commentaire de Régis Cahn posté le 18-09-2011 à 18:18:25

Merci pour ce beau récit ! Je suis content que l'on cause "Arctique" chez Kikourou... Le Spitzberg "grandeur nature". Je suis sûr que ça va plaire aux kikouriens !

Régis qui se re-plonge aussitôt dans "son" Aventure Nordique : http://www.aventurenordique.com

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 138159 visites