Balade au pied de la Sainte Victoire
RogerRunner13

Sa fiche

Balade au pied de la Sainte Victoire

Par RogerRunner13 - 12-05-2009 08:58:43 - 1 commentaire

 

Dimanche 10 mai 2009

 

 

 

Après le marathon de Marseille et l'ascension du col de Vence, petit breal ce week end avec une petite séance de VMA sur piste ce vendredi 8 mai, pas top aux niveaux des sensations, impossible d'aller au bout des séries avec l'impression d'être scotché à la piste. Donc ce dimanche pour changer un peu, une Séance  bucolique au pied de la Sainte Victoire au départ du village de Puyloubier. Direction  l'ermitage de Saint Ser véritable nid d'aigle accroché à flanc de falaises. Première constatation : aujourd'hui j'ai pas les jambes et deuxième constatation : la batterie de mon appareil photo est vide grrrr.... Du parking Il faut a peu près 30 mn pour grimper la haut et la vue sur la vallée de l'Arc est imprenable. En ce mois de mai ce qui est extraordinaire dans ce paysage ou le minéral domine c'est le foisonnement des fleurs sauvages au parfum subtil ou plus pronnoncé comme les Genêts. Ici les formations géologiques sont spectaculaires comme ces murs de calcaires parallèles  dressés à la verticale.

"La  montagne de la Sainte Victoire domine la campagne environnante, à la manière d'une gigantesque vague de pierre - la palme du grandiose revenant sans conteste à son versant sud qui est constitué par des falaises calcaires d'une hauteur vertigineuse et d'une incroyable luminosité."

Brève histoire du lieu :

 

Au Ve siècle, Servus, ermite originaire de Lyon, vient chercher refuge au creux de ce rocher où coulait une source. La réputation de sainteté qu'il acquit dans la région porta ombrage au roi wisigoth Euric qui régnait alors en Provence. Un jour de l'an 484, Euric fit exécuter l'ermite après lui avoir fait couper les oreilles. Le corps du martyre fut enterré par des bergers au fond de la grotte où il avait vécu et au-devant de laquelle une petite chapelle fut édifiée, plus tard, à la gloire de Servus sanctifié sous le nom de St-Ser. Le sanctuaire fut consacré le 5 janvier 1001 par l'Evêque d'Aix.En 1993, un éboulement de rochers, dû à l'érosion consécutive au terrible incendie de 1989 de la montagne Ste Victoire, écrasa la chapelle ainsi que l'avancée de la grotte. Elle fut reconstruite à l'identique en 2000 par la municipalité et consacrée en 2001.Depuis le XIVe siècle, un pèlerinage à la gloire de St-Ser se déroule chaque lundi de Pentecôte.

 

 

Après avoir exploré le site et être redescendu du nid d'aigle, nous quittons les sentiers et nous continuons par la D17 notre balade en longeant la Ste Victoire. Direction St-Antonin, s'est vallonné, et assez dur. Puis nous quittons la route principale par la D56C pour franchir la barre du Cengle pour ensuite redescendre vivement vers la D57 entre Rousset et Puyloublier. Méchant vent de face pour rejoindre notre point de départ et je suis vraiment mal aujourd'hui et le retour est un véritable calvaire pour moi, j'ai mal partout, comprend pas pourquoi. Est-ce le contre-coup du marathon ou tout simplement la fatigue dû au fait que vendredi et samedi j'ai fait des travaux de maçonnerie chez moi. Enfin cela est de mauvais augure pour le semi-marathon de Manosque dimanche prochain. Je crois que cette semaine je vais prendre un peu de repos.

Bilan 20 km, 620mD+, temps de parcours 2h10.

STE VICTOIRE

 

 

Billet précédent: Préparation marathon de Marseille
Billet suivant: Petite balade en Pays de Sault (84)

1 commentaire

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-05-2009 à 19:00:07

C'est vraiment chouette ton pays.... et je suis sincère !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 138087 visites